Pour nous contacter :

0810 100 600 (numéro contact, service 0,06€/min + prix appel)

contact@manuteo.fr

Besoin de + d'info

Manuteo - L'expert de la formation en manutention et sécurité

L'expert de la formation
en manutention & sécurité

Réforme du CACES® : le point sur les nouvelles catégories d’engins

Publié le 09/05/2019

Actualité : Réforme CACES - Le point sur les catégories d'engins

Avec la réforme du CACES®, dont les grandes lignes sont connues depuis 2018, les nouvelles recommandations émises par la CNAMTS (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) sont communiquées une à une. Ces recommandations viennent modifier, parfois en profondeur, les familles d’engins existantes. Deux nouvelles familles sont également créées : les chariots gerbeurs à conducteur accompagnant, les ponts roulants et portiques. Focus sur les nouvelles règles à connaître, avant de former et tester des collaborateurs au nouveau CACES®…

L’évolution du Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES®) est scrutée de près par les employeurs et les organismes de formation. « Cette réforme est majeure et impacte de nombreux éléments : les familles d’engins, les moyens à mettre en œuvre pour réaliser les tests, le contenu des épreuves, les critères d’évaluation, etc. Alors qu’elle sera définitivement applicable au 1er janvier 2020, elle nécessite de s’y préparer dès maintenant » explique Loïc ALLAIN, Directeur du développement chez Manuteo, et associé au sein du Groupe SMARTLOG. Concernant les familles et catégories d’engins, il faudra remettre en cause les habitudes. « L’idéal est de refaire un point engin par engin, afin de déterminer le nouveau CACES® adéquat » conseille Loïc ALLAIN.  

Les chariots à conducteur porté : de 6 à 9 catégories

La recommandation R489 remplace désormais la R389, et définit les chariots de manutention automoteurs à conducteur porté. Avec plus d’un CACES® sur deux délivré pour cette famille d’engins, les modifications apportées impacteront de nombreux utilisateurs.

Parmi les nouveautés, l’ancienne catégorie 1 est désormais dissociée en 1A pour les transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes sans élévation du poste de conduite (hauteur de levée inférieure ou égale à 1,20 mètres), et en 1B pour les gerbeurs à conducteur porté (hauteur de levée supérieure à 1,20 mètres).  Les chariots de l’ancienne catégorie 2 sont quant à eux divisés en deux : la catégorie 2A pour les chariots à plateau porteur (capacité de charge inférieure ou égale à 2 tonnes), et la catégorie 2B pour les chariots tracteurs industriels (capacité de traction inférieure ou égale à 25 tonnes). Les précédentes catégories 3 et 4 (pour les chariots élévateurs frontaux en porte-à-faux de capacité nominale respectivement inférieure ou égale à 6 tonnes, et supérieure à 6 tonnes), et la catégorie 5 (chariots élévateurs à mât rétractable) demeurent identiques.

Notons l’introduction des chariots élévateurs à poste de conduite élevable (hauteur de plancher supérieure à 1,20 mètres), définit en tant que catégorie 6. Ce type d’engin est en effet répandu dans les entrepôts de grandes hauteurs, et a la particularité de permettre une préparation de commandes hors sol. Le CACES® dédié prévoit d’ailleurs une épreuve pratique pour constituer une palette par picking à plusieurs niveaux d’un palettier.

Enfin, le CACES® dédié à la conduite hors-production des chariots de toutes les catégories occupe à présent la catégorie 7 de la R489 (auparavant catégorie 6 de la R389).

Si la nouvelle nomenclature associée aux chariots reste assez cohérente par rapport à la précédente, il faudra toutefois faire un petit effort afin de s’approprier la nouvelle répartition des catégories.

CACES ® Chariot 1A

Transpalettes à conducteur porté,
d'une levée inférieure ou égale à 1,20m.

(Ancienne catégorie 1 de la R389)

CACES ® Chariot 1B

Gerbeurs à conducteur porté,
d'une levée supérieure à 1,20m.

(Nouvelle catégorie CACES ®
existante au 01/10/2018)

CACES ® Chariot 2A

Chariots à plateau porteur, d'une capacité inférieure ou égale à 2 tonnes.

(Ancienne catégorie 2 de la R389)

CACES ® Chariot 2B

Chariots tracteurs industriels, d'une capacité inférieure ou égale à 25 tonnes.

(Ancienne catégorie 2 de la R389)

CACES ® Chariot 3

Chariots élévateurs frontaux en
porte-à-faux, d'une capacité inférieure
ou égale à 6 tonnes.

(Ancienne catégorie 3 de la R389)

CACES ® Chariot 4

Chariots élévateurs frontaux en
porte-à-faux, d'une capacité supérieure
à 6 tonnes.

(Ancienne catégorie 4 de la R389)

CACES ® Chariot 5

Chariots élévateurs à mât rétractable.

(Ancienne catégorie 5 de la R389)

CACES ® Chariot 6

Chariots élévateurs à poste de conduite élevable, d'une hauteur supérieure à 1,20m.

(Nouvelle catégorie applicable au 01/10/2018)

CACES ® Chariot 7

Conduite hors-production des chariots
de toutes les catégories.

(Ancienne catégorie 6 de la R389)

Slider

Une refonte en profondeur pour les plateformes élévatrices 

La structure des PEMP (Plates-formes Elévatrices Mobiles de Personnel) a fait l’objet d’un allègement important dans la recommandation R486 (ex R386), non sans poser paradoxalement des difficultés dans sa mise en œuvre. Fin de la catégorie 2 qui concernait les nacelles sur porteur, et dont la manipulation était assurée par un organe fixé sur ce châssis et depuis le sol. Le nombre infiniment faible de matériels correspondant à cette définition, et donc de CACES® délivrés, explique cette décision.

La catégorie A comprend à présent les 2 catégories du précédent groupe A, à savoir les matériels à élévation verticale. Cela signifie qu’une PEMP désignée auparavant comme étant une catégorie 1A (pour vulgariser : un engin fixe à élévation verticale) ou une catégorie 3A (un engin mobile à élévation verticale), appartiennent toutes les deux au même groupe. Même raisonnement pour les anciennes catégories 1B et 3B, regroupées à présent dans la catégorie B dédiée aux nacelles à élévation multidirectionnelle.

Cette simplification entraîne des conséquences importantes, pour les utilisateurs et pour les centres certifiés CACES®, puisque pour obtenir son CACES® R486, catégorie A ou B, il faudra être capable de manipuler en sécurité non plus un engin, mais deux engins de types différents ! Une réelle nouveauté assez mal accueillie. En effet, lors des formations et des tests CACES®, cela nécessitera l’utilisation de davantage de matériel et une formation plus longue. A cela s’ajoutent de nouvelles épreuves pour évaluer les candidats au CACES® PEMP. Citons par exemple le chargement et le déchargement d’une nacelle sur un porte-engins. Un exercice difficile, périlleux, et finalement peu en lien avec le quotidien des utilisateurs de ce type d’engins.

Enfin, notons la création de la catégorie C réservée à la conduite hors-production des PEMP des catégories A ou B. Cette dernière répond directement aux besoins des loueurs et livreurs de nacelles, sur un modèle identique aux recommandations des chariots à conducteur porté et des engins de chantier.

CACES ® Nacelle type PEMP A

Nacelles type PEMP à élévation verticale
du groupe A, de type 1.

(Ancienne catégorie 1A de la R386)

CACES ® Nacelle type PEMP A

Nacelles type PEMP à élévation verticale
du groupe A, de type 3.

(Ancienne catégorie 3A de la R386)

CACES ® Nacelle type PEMP B

Nacelles type PEMP à élévation multidirectionnelle du groupe B, de type 1.

(Ancienne catégorie 1B de la R386)

CACES ® Nacelle type PEMP B

Nacelles type PEMP à élévation multidirectionnelle du groupe B, de type 3.

(Ancienne catégorie 3B de la R386)

Slider

Un lifting pour les engins de chantier

Les engins de chantier sont dorénavant concernés par la recommandation R482, en lieu et place de la R372 modifiée. Des lettres viennent remplacer les anciennes catégories caractérisées par des chiffres. Les engins compacts ou « petits engins » sont intégrés dans la catégorie A, auparavant catégorie 1. Au-delà de ce remodelage, les foreuses disposent de leur propre catégorie, tout comme les engins rail-route. Par contre, les finisseurs, autrefois catégorie 5 de la R372 sont définitivement écartés du nouveau référentiel. En synthèse : peu de changements et une classification des engins nommée différemment.

CACES ® Engin de chantier A

Mini-engins

(Ancienne catégorie 1 de la R372)

CACES ® Engin de chantier B1

Pelles

(Ancienne catégorie 2 de la R372)

CACES ® Engin de chantier B2

Foreuses

(Ancienne catégorie 2 de la R372)

CACES ® Engin de chantier B3

Pelles hydrauliques rail-route

(Nouvelle catégorie CACES ®
existante au 01/10/2018)

CACES ® Engin de chantier C1

Chargeuses

(Ancienne catégorie 4 de la R372)

CACES ® Engin de chantier C2

Bouteurs

(Ancienne catégorie 3 de la R372)

CACES ® Engin de chantier C3

Niveleuses

(Ancienne catégorie 6 de la R372)

CACES ® Engin de chantier D

Compacteurs

(Ancienne catégorie 7 de la R372)

CACES ® Engin de chantier E

Tombereaux

(Ancienne catégorie 8 de la R372)

CACES ® Engin de chantier F

Chariots tout terrain

(Ancienne catégorie 9 de la R372)

CACES ® Engin de chantier G

Conduite hors-production des engins de chantier de toutes les catégories.

(Ancienne catégorie 10 de la R372)

Slider

Création du CACES® chariots gerbeurs à conducteur accompagnant

Elle était attendue… La recommandation R485 aborde les chariots de manutention automoteurs gerbeurs à conducteur accompagnant. Un nouveau CACES® salué par les acteurs de la prévention au vu du nombre d’utilisateurs en France. Son usage est en effet très répandu dans le commerce, la distribution et dans l’industrie. Sa relative facilité de prise en main et sa polyvalence sont autant d’atouts que de risques. En effet, dans la pratique, lorsqu’une formation aux utilisateurs est mise en œuvre dans l’entreprise, celle-ci s’avère parfois rapide et insuffisante. Les accidents liés au renversement du gerbeur ou à l’écrasement de son utilisateur sont ainsi clairement dans le collimateur de la CNAMTS. Ce CACES® R485 est donc une nouvelle disposition qui va dans le bon sens.

Deux catégories sont intégrées dans cette famille : les engins de catégorie 1 qui concernent les gerbeurs automoteurs à conducteur accompagnant d’une levée supérieure à 1,2 mètres et inférieure ou égale à 2,5 mètres. La catégorie 2 est réservée aux gerbeurs dont la levée dépasse les 2,5 mètres.

CACES ® Gerbeur accompagnant 1

Gerbeurs accompagnants,
d'une levée supérieure à 1,20m
et inférieure ou égale à 2,50m.

(Nouvelle catégorie CACES ®
existante au 01/10/2018)

CACES ® Gerbeur accompagnant 2

Gerbeurs accompagnants,
d'une levée supérieure à 2,50m.

(Nouvelle catégorie CACES ®
existante au 01/10/2018)

Slider

Le pont roulant également dans le collimateur

Même s’ils sont bien moins démocratisés que les gerbeurs, les ponts roulants et les portiques sont eux aussi les heureux élus d’une nouvelle recommandation : la R484. Celle-ci permettra de répondre à une demande provenant des quatre coins de France, en créant enfin un référentiel reconnu et valable sur tout le territoire national. Il existe en effet déjà plusieurs reconnaissances régionales : le Certificat d’Aptitude à l’Utilisation en Sécurité (CAUS) des ponts roulants créé par la CARSAT d’Alsace-Moselle, ou encore l’Attestation d’Aptitude à l’Utilisation en Sécurité (AAUS) des ponts roulants de la CARSAT Nord-Est. Le CACES® R484 vient donc compléter ces initiatives locales.

Les 2 catégories de ponts roulants et de portiques concernées sont les suivantes : la catégorie 1 pour les ponts roulants et portiques à commande au sol (avec ou sans fil), et la catégorie 2 pour les ponts roulants et portiques à commande en cabine.

Notons qu’au-delà de la manipulation des engins, l’élingage est intégrée à l’évaluation des candidats aux tests. Ces derniers devront ainsi justifier le choix des élingues et le mode d’élingage approprié, tout en mettant en œuvre le dispositif pour lever et déposer des charges.

CACES ® Pont roulant 1

Ponts roulants à commande au sol.

(Nouvelle catégorie CACES ®
existante au 01/10/2018)

CACES ® Pont roulant 2

Ponts roulants à commande cabine
(avec option commande au sol).

(Nouvelle catégorie CACES ®
existante au 01/10/2018)

Slider

« A travers cette réforme du CACES®, les nouvelles recommandations sont au final assez structurantes, et en lien avec les usages d’aujourd’hui. Certains engins sont désormais mieux encadrés, comme les gerbeurs accompagnants, les ponts roulants ou encore les chariots élévateurs à poste de conduite élevable. D’autres sont substantiellement réorganisés comme la majorité des chariots autoportés et des engins de chantiers. Enfin, les Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP), plus communément appelées « nacelles » voient leurs catégories fusionnées pour certaines, supprimées pour d’autres. » résume Loïc ALLAIN, qui anime d’ailleurs le 4 juin prochain à Paris, un « petit déjeuner » sur le thème de la réforme CACES®.

Une chose est sûre : il est essentiel de bien identifier son matériel dès maintenant, pour mieux anticiper les besoins d’aujourd’hui et de demain. Rappelons que le passage « ancien CACES® » versus « nouveau CACES® », en vigueur depuis le 1er octobre 2018, est transitoire jusqu’au 31 décembre 2019. Au-delà, chaque organisme testeur devra obligatoirement proposer et se conformer aux nouveaux référentiels.

En savoir plus :

-Découvrir en images les matériels associés aux nouvelles recommandations

-Mieux comprendre la réforme du CACES®, grâce aux petits déjeuners MANUTEO

Prochain petit déjeuner : mardi 4 juin 2019 à Paris

Trouver un centre

Retrouvez tous nos centres ici >

Haut de page
22 Partages
Partagez22
Tweetez
Partagez