Pour nous contacter :

0810 100 600 (numéro contact, service 0,06€/min + prix appel)

contact@manuteo.fr

Besoin de + d'info

Manuteo - L'expert de la formation en manutention et sécurité

L'expert de la formation
en manutention & sécurité

LES CHARIOTS ELEVATEURS (CACES® R489) : LES DIFFERENTS USAGES

Publié le 28/10/2021

ACTUALITE : LES CHARIOTS ELEVATEURS (CACES® R489) : LES DIFFERENTS USAGES

La recommandation R489 de la CNAM, a modifié depuis le 1er janvier 2020, le référentiel CACES® destiné aux utilisateurs des chariots élévateurs autoportés. José DE CARVALHO, formateur référent chez MANUTEO, nous éclaire sur l’usage des neuf catégories de chariots, ainsi que sur la formation au test CACES® (Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité) et à l’autorisation de conduite, nécessaires pour les manipuler.

LES NEUF CATEGORIES DE CHARIOTS ELEVATEURS ET LEURS USAGES

La nouvelle recommandation CACES® R489 « chariots de manutention automoteurs à conducteur porté », qui a remplacé la R389, comporte désormais 9 catégories (au lieu de 6 précédemment).

La catégorie 1A correspond aux chariots transpalettes à conducteur autoporté conçus pour charger et décharger un véhicule à partir d’un quai, et dont la hauteur de levée des fourches est inférieure ou égale à 1,20 m. Compacts et maniables, ces chariots sont adaptés aux lieux exigus et utilisés particulièrement dans le secteur de la logistique. La catégorie 1B correspond au même type de matériel, mais avec une hauteur de levée supérieure à 1,20 m.

La catégorie 2A est relative aux chariots de manutention à plateau porteur (plate-forme fixe) dont la capacité de charge est inférieure ou égale à 2 tonnes (matériel destiné aux transports de charge sur de longues distances pour desservir de grands ateliers ou assurer une liaison entre des bâtiments), alors que la catégorie 2B concerne les chariots tracteurs munis d’un attelage conçu pour tirer des véhicules roulants (type remorques).  La capacité de traction de ces chariots est inférieure ou égale à 25 tonnes, ces derniers étant surtout utilisés dans les entreprises, le secteur du transport (gares, aéroports…) ou les grands établissements hospitaliers et hôteliers.

Les engins de manutention de catégorie 3 englobent les chariots élévateurs frontaux en porte-à-faux équipés de fourches à l’avant, pouvant lever des charges allant jusqu’à 6 tonnes. L’utilisation polyvalente convient à tous les secteurs d’activité. La catégorie 4 diffère uniquement par sa capacité robuste (supérieure à 6 tonnes), utilisée souvent en milieu industriel.

La catégorie 5 comprend les chariots élévateurs à mât rétractable, permettant des levages à grande hauteur (6 mètres et plus) pour optimiser les volumes de stockage. Les engins de catégorie 6 sont des chariots élévateurs dont le poste de conduite est capable de s’élever à une hauteur supérieure ou égale à 2,80 m.

Enfin, la catégorie 7 relève de la conduite hors production des chariots de toutes catégories. Les salariés qui en sont titulaires assurent le déplacement, le chargement et le déchargement des chariots sur des porte-engins, dans un but de maintenance ou d’essai.

LE CHOIX ENTRE CACES® ET AUTORISATION DE CONDUITE 

L’employeur est tenu de former et d’évaluer le salarié sur les engins de manutention qu’il utilise et de lui délivrer, si l’évaluation est positive, une autorisation de conduite. Trois conditions sont à remplir pour obtenir ce document : un certificat médical attestant de l’aptitude physique du salarié, un contrôle de son savoir-faire aussi bien théorique que pratique pour la conduite en sécurité, et un contrôle de sa connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le(s) site(s) d’utilisation.

Le CACES® est un dispositif existant pour garantir les connaissances de l’opérateur avant la délivrance de l’autorisation de conduite. « Sans être obligatoire, le CACES® constitue un bon moyen pour le chef d’établissement de se conformer aux obligations en matière de contrôle des connaissances et du savoir-faire de l’opérateur pour la conduite en sécurité » précise d’ailleurs la Direction Générale du Travail. Dans ce cadre, la formation se déroule soit dans un centre de formation, soit sur le site du client, « mais uniquement si celui-ci s’est conformé aux normes imposées par la R489 sur un ensemble de critères, tels que le gabarit du chariot, la surface de l’atelier, la hauteur et charge des palettiers, etc. « , précise José DE CARVALHO. La formation et le test CACES® sont réalisés par un formateur et un testeur, ce dernier faisant partie d’un Organisme Testeur Certifié, comme Manuteo, Manuteo étant certifié par Dekra.

Quant à la formation dite « autorisation de conduite », qui concerne les engins de levage ou autres, elle s’effectue soit sur le site du client et avec son propre matériel, soit au sein d’un organisme de formation. C’est une formation « sur-mesure », lors de laquelle le formateur s’adapte aux besoins du stagiaire en fonction de l’utilisation que celui-ci a de l’engin au quotidien. Cette autorisation de conduite est un document interne obligatoire, et le Code du travail impose de renouveler cette formation spécifique aussi souvent que nécessaire. « Cette autorisation est soumise à des tests d’évaluation théoriques et pratiques et ne sera valable que dans l’entreprise », affirme José DE CARVALHO.

 EN SAVOIR PLUS :

Découvrir nos formations CACES® R489 Chariot Elevateur

Comprendre la différence entre le CACES® et l’autorisation de conduite

Découvrir notre guide sur les chariots élévateurs autoportés

 Contactez-nous pour plus d’informations complémentaires

Trouver un centre

Retrouvez tous nos centres ici >

Haut de page
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez